Chargement ...

Article « vins saveurs et traditions » parution avril 2016 et la commune remercie Mme LEROY Chantal pour son texte et ses photos.

L’église de Barbonne-Fayel renferme une étonnante galerie de portraits de soldats morts pour la France. La commune souhaite la rénover.

1273299390 B977031367Z.1 20151110173202 000 GBL5ISI5N.1 0Paul Schiesser devant la fresque installée dans l’église de Barbonne-Fayel.

À Barbonne-Fayel, le Département, la communauté de communes et la commune sont intervenus pour la réfection de la traverse.

lunion141015
Les élus du département ont arpenté la traverse de Barbonne-Fayel lundi.

La réfection de la RD 951 au niveau de Barbonne va débuter. Cette traverse très empruntée n’a pas connu de gros travaux depuis 45 ans.

 

lunion260615
Virginie Verlet, adjointe, et Jean-Louis Benoist, maire, au bord de cette RD 951.

 

Dimanche 31 mai, l’association Les tracteurs anciens de Barbonne a accueilli de nombreux visiteurs à l’occasion de leur exposition de matériel agricole ancien. Le clou du spectacle en ce début de [...]

lunion020615
Baucoup de monde s’est retrouvé autour des tracteurs anciens dimanche.

Dimanche 31 mai, 120 tracteurs seront à admirer à Barbonne-Fayel, près de Sézanne. Une passion partagée par toutes les générations.

lunion240515
Nathan et Dorange Garnier partagent la passion des vieux tracteurs.

lunion180511
Des écoliers avec leur maîtresse et M. et Mme Drouard, de la boulangerie de Barbonne.

Les élèves de grande section de maternelle et de cours préparatoire (CP) de l'école de Barbonne-Fayel ont visité hier matin la boulangerie de Serge Drouard, située à Barbonne.
Le boulanger a invité les élèves dans le cadre de la semaine du pain. Serge Drouard leur a montré comment il façonnait la pâte, et comment se déroulait la cuisson du pain, « un pain que j'ai choisi de faire à l'ancienne », précise-t-il.
Le boulanger avait préparé de la pâte à sel afin que les écoliers puissent fabriquer un petit lapin qu'ils pourront ensuite peindre. « Cette visite leur permet de découvrir un métier, d'apprendre du vocabulaire », souligne leur maîtresse Carole Grezo.
Les autres petits de la maternelle de Barbonne ont visité la boulangerie de Serge Drouard la semaine dernière.
Le boulanger de Barbonne-Fayel s'est rendu à l'école de Fontaine-Denis à l'automne dernier à l'occasion de la semaine du goût et il compte bientôt rendre visite aux élèves de l'école de Saudoy.

Publié dans le journal L'UNION le mercredi 18 mai 2011

Le symbole de tout un village est en cours de restauration. La roue de l'éolienne a dû être déposée au sol en attendant d'être réparée.

 

107 ans. C'est l'âge de l'éolienne de Barbonne-Fayel. Construite en 1903, cette éolienne a permis pendant soixante-neuf ans de fournir en eau les habitations de la commune par pression naturelle.
En 1972, grâce au progrès technique, l'éolienne a été remplacée par des moteurs électriques et les pompes à pistons par des pompes rotatives.
Les habitants auraient pu voir cette éolienne démontée et disparaître du paysage. Mais au fil des décennies, cette dame d'acier était devenue le symbole des habitants et du village. Alors bien qu'elle ne fonctionne plus, les conseils municipaux qui se sont succédé, ont choisi de la laisserdominer le village.

 

lunion_eolienne_1

Éolienne girouette
Depuis cette date, l'éolienne est devenue girouette. La queue du gouvernail directionnel, qui était perpendiculaire à la roue, a été mise parallèle à la roue.
Mais voilà, à l'automne 2009, « l'assiette du système tournant a perdu des éléments en raison d'un manque de maintenance et d'usure. La toiture de la maison située au pied de l'éolienne a été endommagée », explique Jean-Claude Landra, adjoint au maire.
En juin 1992, l'éolienne avait déjà subi les aléas du vent et elle était tombée au sol. Mais ces nouveaux travaux apparaissent plus conséquents.
Jean-Claude Landra a donc fait expertiser puis réparer l'éolienne sans résultat car les soudures n'ont pas tenu.

Une dépose urgente
Le 25 janvier dernier, tout l'ensemble tournant (queue et roue à eau) a été déposé au sol pour sécuriser le site et éviter un drame.
Plusieurs devis ont été proposés par des entreprises susceptibles d'effectuer les travaux pour que l'éolienne garde la fonction de girouette. L'appel d'offres lancé, une entreprise a été sollicitée pour réparer les pièces ou en fabriquer. En effet, en raison de l'âge de l'éolienne, certaines pièces seront remplacées intégralement.
Les travaux devraient prendre tout l'été et se terminer à la fin du mois d'août. Deux jours seront nécessaires pour remonter l'ensemble.
Il faut savoir que la roue pèse plusieurs tonnes et mesure huit mètres de diamètre.
Enfin, pour parler des choses qui fâchent : le coût. Entre la rénovation, la manutention, les frais de sécurisation et la dépose, le montant est estimé à 27 000 euros. Pour cette petite commune, cette somme est certes conséquente mais nécessaire car « c'est un élément positif pour la connaissance de la commune », assure Corine Hubert, maire de la commune.

lunion_eolienne_2

Perrine COEUGNIET Journal L'Union Juillet 2010